Micro-aventure : On Mountain Hut avec Les Others

Mes vacances d’été se sont terminées de façon assez surprenante : après une semaine passée entre le Lac d’Annecy et Les Vosges, plutôt que de rentrer à Marseille c’est pour la Suisse que j’ai pris le train, direction Saint-Moritz !

Accessible via un train offrant des vues tellement uniques qu’il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO (Le Glacier Express), la petite ville de Saint-Moritz est nichée entre deux montagnes au fin fond des Alpes Suisses (6h de train de Strasbourg … 11h de Marseille).

Au delà d’être un superbe endroit qui ferait rêver plus d’un amoureux de la nature, c’est aussi le lieu que la marque On a choisi pour installer sa Hut : un mini refuge perché au milieu des montagnes, un lieu unique et éphémère qui accueille depuis juillet et jusqu’à fin septembre journalistes, partenaires et autres invités de la marque pour leur faire découvrir les terres d’origine de la marque, la nouvelle gamme de produits, et proposer une expérience de vie originale dans un cadre unique.

La Hut

Située à 4km (de distance) et 700m (d’altitude) au dessus du village de Maloja (un peu après Saint-Moritz), la situation géographique de la Hut n’a pas été choisie au hasard.

Elle se trouve en effet tout proche du Lunghin Pass, un point géographique très précis où les eaux de rivières se rejoignent avant d’aller se jeter dans 3 grands fleuves, puis 3 mers différentes : la mer Noire, la mer du Nord et la Méditerranée.

Pour la petite histoire, c’est lors d’une randonnée dans cette montagne que Caspar Coppetti, David Allemann et Olivier Bernhard, co-fondateurs de la marque On, auraient eu l’idée de se lancer dans l’aventure. Bref, un lieu symbolique et tout simplement magnifique.

Quand à la Hut en elle même, oubliez le chalet Suisse tout confort, on est sur un petit refuge très simple et minimaliste… mais avec tout ce dont on peut vraiment avoir besoin, finalement : un grand poêle à bois avec une table basse et deux tabourets pour s’installer tranquillement au coin du feu, un réchaud à gaz et tous les ustensiles nécessaires,  un coin qui sert à la fois de cuisine et de salle de bain avec un reservoir d’eau de 10L, une mezzanine avec deux petits lits, et des toilettes sèches dans une petite pièce à part. Last but not least: tout l’avant de la Hut est vitré, pour laisser une vue imprenable sur le petit lac en contrebas.

Bref, l’endroit rêvé pour deux personnes … Un peu plus compliqué à 5, mais on s’en est très bien sortis 😉

NB : Vous avez déjà été nombreux sur Instagram à me demander comment se rendre jusqu’à ce refuge et s’il était possible de le réserver. Ce n’est malheureusement pas le cas, il s’agit d’un lieu éphémère qui sera démonté fin septembre, ne laissant aucune trace derrière lui pour préserver ce magnifique endroit. 

ON_Running_The_Hut_by_Fabien_Voileau_35A3871

photo: Fabien Voileau

Notre séjour

Partie de Saint-Dié-des-Vosges, c’est dans le train que je retrouve l’équipe que j’accompagne dans cette aventure : Damien & Nicolas – deux des co-fondateurs du magazine Les Others -, Fabien -photographe-, et Olivier – blogueur passionné de sports Outdoor- . Je ne connais que Damien que j’ai rencontré au Half MDS Pérou, mais quand je vois 1kg de cacahuètes dans le sac de nourriture qu’on va emporter, je comprends que tout va bien se passer.

Une fois arrivés à Saint-Moritz, on sait d’avance que ça va être magnifique … mais aussi que question météo, ça risque de piquer: il fait plus que frais à 20h, et les prévisions du lendemain s’annoncent assez chaotiques, mais on reste optimistes et on part à la rencontre de Meike, notre contact chez On : une pizza et une petite bière Suisse pour prendre des forces, et hop au dodo avant la longue journée qui nous attend.

Au réveil pas de surprise, il pleut, mais notre ami Google annonce une accalmie un peu plus tard dans la matinée, alors on y croit … et ça fonctionne ! Dans le bus qui nous emmène à Maloja pour débuter la marche d’approche, la pluie cesse.

On entame donc la randonnée de 4km et 700D+ qui nous amène à la Hut avec nos sacs sur le dos, et les paysages sont déjà plus que prometteurs : des sommets à perte de vue, des rivières, et même quelques vaches écossaises tellement adorables qu’on aurait envie d’en ramener une à la maison.

Une fois le refuge atteint, on prend possession des lieux et on grignotte un peu, mais pas de temps à perdre, il est déjà temps de repartir pour la jolie session trail qui nous attend ! Une belle boucle de 21km / 1100D+ qui nous emmène d’abord jusqu’à la crête au dessus du Lunghin Pass, avant de nous faire basculer pour une très longue descente vers le village de Casaccia : en chemin on croise des vaches suisses, un peu moins sympa que leurs copines écossaises, dont une tente de nous charger (on a du s’approcher trop près de la réserve de chocolat cachée!); des marmottes à profusion; et surtout encore et toujours des paysages à couper le souffle.

Descendre c’est bien beau, mais forcément ensuite il faut remonter: on regagne Maloja par un petit sentier en forêt, avant de reprendre le chemin du refuge 700m plus haut, et les 4 kilomètres qui nous en séparent semblent très longs sur la fin, même sans sac à porter.

ON_Running_The_Hut_by_Fabien_Voileau_35A7593

img_7741

Une cryo naturelle dans le lac, un bon repas pour se réchauffer et un gros dodo plus tard, c’est dans un cadre incroyable que je me réveille le second matin (l’avantage d’être l’unique fille du groupe: on m’a laissé choisir où dormir, et je ne me suis pas faite prier pour prendre le meilleur spot, face à la baie vitrée!)

C’est reparti pour une seconde journée, avec cette fois au programme du matin une petite rando / trail pour prendre des photos mais aussi tester les Cloudventure peak et le reste de notre matériel On dans toutes les conditions : neige, boue, elles auront tout vu !

img_7917img_7934.jpg

img_0006.jpgAprès une pause déjeuner bien méritée (l’altitude et la fraîcheur matinale, ça creuse!), on repart pour une nouvelle sortie rando-trail vers le Grevasalvas, un sommet situé à 2932m d’altitude. La vérité c’est que ce sera plus une rando qu’autre chose car le sentier qui grimpe est très technique. Une fois de plus on se régale sur ce joli chemin qui nous offre des vues très différentes de la veille, mais tout aussi belles, même si le ciel bleu rendrait presque le panorama moins impressionnant ! 

La seconde soirée au refuge passe très vite, la nuit aussi (je crois que j’étais la seule, mais j’ai dormi comme un bébé!), et le dernier matin arrive bien trop vite: il est déjà temps de redescendre de notre jolie montagne pour regagner la vallée et prendre le chemin du retour vers Marseille.

Mon avis sur les Cloudventure Peak

Comme toujours, je ne peux pas juger une paire de chaussures en ayant parcouru moins de 40km avec, mais les Cloudventure peak réunissent beaucoup de critères pour me plaire: un drop faible de 4mm, un poids plume de 260g, un chaussant bien ajusté qui convient parfaitement à mes pieds fin, et un bon niveau de confort.

Côté look elles sont superbes, c’est vrai, mais une chaussure de trail blanche, c’est un pari compliqué : j’ai réussi à les salir après seulement quelques kilomètres en enfonçant mon pied dans la boue, mais finalement elles sont presque mieux comme ça, on dira qu’elles ont une histoire ! J’ai un peu moins de chances de les salir sur les terrains très secs des Calanques, en revanche avec leur mesh assez fin elles risquent de difficilement résister aux terrains très corrosifs et aux cailloux de mon terrain de jeu préféré … affaire à suivre !

Pour ce qui est du textile, j’ai vraiment TOUT adoré: matériaux respirants, coupes belles et confortables, coloris sobres mais élégants, bref rien à redire… Si ce n’est sur le prix, qui positionne ces vêtements comme du haut de gamme, mais je pense que je pourrais les réutiliser longtemps sans aucun problème !

ON_Running_The_Hut_by_Fabien_Voileau_35A6324

Pour conclure …

Ces deux jours seront passés bien trop vite, mais je repars confortée dans l’idée qu’il suffit de peu pour avoir tout, ravie des rencontres et des échanges que j’ai pu avoir avec des gens passionnés, et persuadée que je reviendrais bientôt explorer cet incroyable coin des Alpes Suisses !

img_7963

ON_Running_The_Hut_by_Fabien_Voileau_35A4030

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s