RUN AND READ: NORTH de Scott Jurek

Vous l’attendiez avec beaucoup d’impatience (ou pas), voilà le 6ème article sur mes lectures sportives!

Et j’ai décidé que désormais, chaque livre mériterait son petit article à lui tout seul! (Ou alors je me suis juste rendue compte que je m’étalais beaucoup trop à chaque fois pour faire un seul article de longueur raisonnable). Bref, aujourd’hui on va parler de NORTH, le dernier livre de Scott Jurek.

NORTH

J’avais tout simplement adoré Eat & Run , le premier livre de Scott Jurek, alors quand j’ai su qu’il en sortait un second, je n’ai même pas attendu sa parution pour cliquer sur « réserver » sur Amazon. Je l’ai reçu quelques jours après sa sortie (il avait un peu de route à faire depuis les Younaytid Steytz apparemment), et je me suis empressée de le démarrer, en ne sachant pas vraiment si je devais m’attendre à quelque chose dans la lignée du premier, ou de très différent.

Dans Eat&Run, Scott Jurek raconte différents épisodes de sa vie, parle beaucoup de son véganisme, et il est trop sympa, il partage ses recettes à la fin de chaque chapitre (mon avis ici). Dans North, il se concentre sur un seul épisode en particulier: sa traversée du sentier des Appalaches (Apalachian Trail), une petite baladounette d’environ 3510 kilomètres qui relie le mont Springer (Georgie) au Mont Katahdin (Maine) et traverse 14 Etats, rien que ça. Son objectif, comme tout bon Ultra Traileur de haut niveau, est bien sûr de battre le « FKT » (Fastest Known Time, le record de vitesse quoi), qui est à l’époque de 46 jours, 11 heures et 20 minutes.

Je vais éviter le spoiler en vous disant s’il y arrive ou pas, tout ce que je peux vous dire, c’est que très vite, Scott va se rendre compte que le simple fait de terminer, FKT ou pas, sera un exploit.

Le livre raconte son aventure jour par jour, cailloux par cailloux, et chaque chapitre se termine par quelques paragraphes qui racontent l’histoire du point de vue de sa femme Jenny, qui le suit dans son aventure (Ben oui, il est pas juste parti avec 46 barres Clif dans son sac à dos, ils ont un van et elle l’attend à plusieurs intersections du chemin pour le ravitailler, lui faire un bisou et lui couper les ongles de pieds. Même que des fois, il s’arrête pour dormir).

Encore une fois j’ai beaucoup aimé le livre et la façon de raconter de l’auteur, on partage vraiment bien ses ressentis, les difficultés et l’état de fatigue qui grandit en lui de jour en jour. Coureur Elite ou non, son périple est difficile et le pousse loin dans ses retranchements psychologiques, et allez savoir pourquoi, j’aime bien ce genre de récit (#teammaso).

Attention, la lecture de ce livre risque de vous donner plein de fausses bonnes idées! (Je ne dis pas ça parce que c’est le cas pour moi, EVIDEMMENT, je suis tout ce qu’il y a de plus raisonnable et j’aime les choses vraiment conventionnelles).

Le livre est disponible sur Amazon ou à la Fnac en format électronique, mais il n’existe qu’en anglais pour le moment, pour les allergiques à la langue de Shakespeare il faudra patienter un peu!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s