Projets 2020 : des cailloux, du sable et bien plus…

Vous l’aurez constaté, ce blog a repris un peu de service, avec quelques CR par ci par là, à propos de courses ou de voyages en « OFF ». J’ai parfois du mal à me motiver pour publier un truc, mais c’est indéniable, j’aime écrire ici, partager avec ceux qui prennent le temps de perdre quelques minutes pour me lire, et puis aussi de façon tout à fait égoïste laisser une trace écrite pour moi même, parce que j’avoue avoir un peu peur de mon cerveau de poisson rouge, peur d’oublier certains passages de courses, certains moments que j’aimerais laisser gravés. Oui, ce blog c’est un peu mon journal intime de traileuse, sans les détails intimes, paske quand même je vous aime bien mais je vais pas tout vous dire.

En 2020 j’ai donc envie de continuer à publier ici, mais peut-être un peu différemment, peut-être avec plus d’articles orientés autour de mes pensées, de ma vision en constante évolution de ce sport qui rythme un peu ma vie. De comment je suis doucement mais sûrement en train de mettre les deux pieds en plein dans le délicieux plat qu’est l’Ultra Distance. Ne vous inquiétez pas, on ne va pas partir sur de grandes envolées métaphysiques (je crois que je ne sais pas ce que veut dire ce mot) et lyriques, mais ce sera peut-être juste un peu différent. Ou pas.

Bref, en attendant aujourd’hui j’avais envie de vous balancer un peu le programme à venir pour cette belle année 2020 qui s’annonce. Je me dépêche de le faire avant l’apparition des #best9 , retour en images, et autres posts de bonne résolutions qui vont envahir les internets doucement mais sûrement du 26 décembre au 10 janvier environ.

MON GROS CHALLENGE : LE MARATHON DES SABLES

Oui, j’attaque direct dans le vif du sujet en vous balançant ce qui sera certainement LE truc de mon année 2020. Le Marathon des Sables. Le vrai, le mythique.

Pour ceux qui ne connaissent pas, non, le Marathon des Sables alias « le MDS » pour les intimes, ce n’est pas une course de 42km dans le sable.

Le MDS, c’est une course à étapes en autonomie alimentaire dans le désert marocain : 250km / 6 étapes / du sable / des températures parfois très élevées / et un sac d’au moins 6,5kg sur le dos contenant tout ce dont on a besoin pour la semaine, y compris le sac de couchage et la nourriture ! La seule chose fournie par l’organisation, c’est de l’eau (évidemment), et de grandes tentes partagées pour passer les nuits entre chaque étape.

Dit comme ça, ça a l’air chouette hein ? Que ça fasse rêver ou flipper, le Marathon des Sables est une course mythique, emblématique et physique, et j’ai vraiment hâte de m’y confronter après une première découverte de la discipline l’année dernière sur le Half MDS Pérou, qui faisait je crois un peu figure de Club Med à côté de ce qui m’attend, mais qui reste un très bon souvenir et me donne envie de découvrir sa grande soeur.

Bref, toute cette petite fête se déroulera début avril, je vais donc avoir 4 mois pour me préparer !

Janvier / Février : du D+ et des Calanques

Je vais concrètement commencer la prépa en janvier, même si me connaissant il n’y aura pas de plan strict mais une sorte de trame à suivre, avec notamment beaucoup de volume et de rando-courses enchaînées. Et même si le MDS comporte assez peu de dénivelé, je pense en faire pas mal durant la préparation, car je l’ai un peu laissé de côté depuis début octobre … et ça me manque !

Bref, du coup pour me programmer de grosses et belles sorties tout en ayant le plaisir de pouvoir épingler un dossard, j’ai prévu de commencer l’année avec mon premier SnowTrail le 18 janvier à Serre-Chevalier ! 8km le samedi soir en guise d’échauffement et 20km/1200D+ le dimanche matin, le tout en mode week-end montagne avec les copains… ça promet !

Je vais ensuite participer de nouveau au Trail de la Galinette avec ses 47km / 2600D+ fin janvier, et peut-être à l’Alpin Trail des Calanques début février (format à valider…).

Hong Kong : Trans Lantau et Mac Lehose Trail

Fin février, c’est ensuite vers HONG KONG que je vais m’envoler, pour mon tout premier périple en Asie ! Quand on vous dit Hong-Kong, vous pensez buildings, business, mégalopole, panneaux publicitaires, pollution ? Oui, c’est effectivement très connu pour cette facette là … Mais il existe aussi un autre Hong-Kong, celui des grands espaces, de la nature et des petites îles !

Honnêtement je ne le savais absolument pas, mais lorsque l’Office de Tourisme m’a contactée pour me proposer de participer à la TransLantau, je me suis penchée un peu plus sur la question et … wahou !

Le dilemme a été grand, et j’ai pendant un moment voulu me lancer sur le plus gros format, un 100km avec 5000D+ environ. Je n’ai pas recouru cette distance depuis ma première expérience avec l’UTPMA, et j’avoue que l’envie d’y goûter de nouveau est TRÈS grande, mais j’ai longuement réfléchi, et à un mois du Marathon des Sables, ce n’est clairement pas raisonnable. C’est donc un peu la mort dans l’âme que j’ai préféré choisir un dossard pour le format 50km / 2600D+, mais je pense réellement que c’est le bon choix, et que ça va me permettre de profiter encore plus de mon séjour. Avec un 100km dans les pattes, la priorité aurait été à la récupération. Avec « seulement » un 50km, même si je ne le minimise pas du tout, je sais que je vais pouvoir profiter pleinement des autres sentiers à découvrir sur place, et j’ai notamment pour projet de m’aventurer sur le Mac Lehose Trail, un sentier de randonnée de 100km classé parmi les plus beaux du monde par le National Geograhic, et que j’envisage de parcourir sur 3 jours en autonomie et en rando-trail, façon bloc d’entraînement. Bref, ces 10 jours à Hong-Kong ne vont pas être de tout repos !

Trails à étapes en duo

La suite vous la connaissez, avec le Marathon des Sables, suivi de quelques semaines de récup, et de deux trails en duo avec mon binôme préféré (je déconne je le déteste mais c’est mon seul binôme alors …) : l’Ultra Lozère fin mai & la mythique Pierra Menta d’été début juillet ! Je vous en aurais bien dit plus sur ces deux courses, mais je me rends compte qu’une fois de plus j’ai déjà trop écrit, et j’aurai largement le temps de vous en reparler d’ici là ! Au programme de l’année il y aura également plusieurs aventures en « OFF » durant l’été, et je l’espère, un nouveau 100km avant la fin de l’année, mais j’attends déjà de voir comment je vais encaisser ce programme bien chargé jusqu’à Juillet.

En attendant je vous souhaite à toutes et tous de belles fêtes de fin d’année, attention à l’overdose de best nine, retrospectives et bonnes résolutions, mais ne vous inquiétez pas tout va bien se passer !

 

2 réflexions sur “Projets 2020 : des cailloux, du sable et bien plus…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s