Test : Les Asics Fuji Trabuco Pro

La semaine dernière (mais pourquoi tous mes articles commencent-ils comme ça?) j’étais à Chamonix pour assister à une petite course de quartier: les coureurs partent de la place de l’Eglise, font le tour du village et reviennent … après avoir traversé 3 pays sur 170km et 10 000D+.

Bref, la semaine dernière j’assistais une fois de plus à l’UTMB, cette course mythique qui nous fait tous un peu vibrer chaque année au mois d’août, et j’ai eu la chance de le faire d’une façon un peu particulière: invitée par Asics, j’ai pu assister au suivi de course des athlètes de la marque de façon immersive ! Suivre et encourager  Benoît Girondel, Sylvaine Cussot et Xavier Thévenard sur leurs courses respectives (CCC et UTMB), rien que ça ! Un weekend intense et pas franchement reposant, mais une expérience de folie qui en valait largement la peine.

J’ai également reçu une paire de Fuji Trabuco Pro, la dernière nouveauté d’Asics en matière de Trail. Vous avez été assez nombreux à me poser des questions sur ce modèle via Instagram, du coup je vous en parle un peu plus en détail ici !

asics-chalet-utmb-day3-run-test-©albindurand(@_albin_)-5119

Une très bonne accroche

La caractéristique principale de la Trabuco Pro, c’est son accroche: elle a été conçue pour pouvoir faire face à tout type de terrain difficile, que ce soit la boue, les gros cailloux, les dalles calcaires, ou les rochers glissants. Et moi qui suit une adepte des Scott Supertrac Ultra qui ne m’ont jamais fait défaut, j’avoue que j’ai été agréablement surprise par les crampons de la Trabuco Pro qui accrochent aussi vraiment bien dans les grosses descentes et les terrains un peu glissants, pour un modèle bien plus léger.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de les mettre à l’épreuve de la boue, mais de toute façon à Marseille … ça n’existe pas!

Légèreté et dynamisme

J’avoue tout, je n’avais jamais couru en Asics jusqu’ici alors je ne pourrais pas comparer avec une ancienne paire, mais de ce que j’ai compris, ce qu’on reprochait aux modèles précédents c’était leur manque de dynamisme, avec une chaussure un peu trop lourde et « pataude ». Les premières impressions sont tout l’inverse sur la Trabuco Pro: elle pèse environ 240 grammes dans ma pointure (40), avec un drop de 6mm, et on a vraiment pas l’impression de les traîner à ses pieds que ce soit en montée ou en descente ! (coucou le petit QOM Strava sur la descente du Brévent :p )

Pour sortir le vocabulaire technique, la semelle est équipée de la technologie  FlyteFoam Lyte : je ne sais pas ce que ça veut dire, mais en gros ça apporte un bon amorti sans pour autant jouer sur le poids de la chaussure, et je valide !

Protection du pied

Si on se fout un peu de la boue dans les Calanques, il y a un sujet en revanche bien plus sensible: les gros cailloux qui peuvent venir taper sur l’avant ou les côtés et détruire un orteil en une fraction de seconde si le pied n’est pas bien protégé. Eh bien même là la Trabuco Pro fait super bien le job, avec son pare-pierre très efficace et une plaque « Rock Protection Plate » sur le dessous de la chaussure pour éviter de sentir les gros cailloux sous ses pieds, sans pour autant perdre en sensations !

Système de laçage

Petit coup de cœur également pour l’enfilage de la chaussure en mode « chausson » qui permet d’éviter que les petits cailloux ne rentrent et viennent se caler bien au fond de la chaussure pendant des kilomètres, un truc qui m’arrive bien trop souvent avec d’autres modèles !

Et pour ceux qui ont galéré à apprendre à lacer leurs chaussures en maternelle vous allez être contents: pas besoin de faire ses lacets grâce au système quicklace censé offrir un ajustement parfait, et surtout d’éviter les problèmes de lacet défait au beau milieu d’une course.

Attention au bitume

Si la Trabuco Pro est top face à des vrais terrains trail (c’est ce qu’on lui demande non?), attention par contre au passage sur bitume : dans Chamonix j’ai du faire quelques portions sur route en début et fin de sortie, et les sensations sont tout de suite beaucoup moins bonnes avec une impression de rigidité au niveau de la semelle. A éviter donc pour les parcours un peu trop mixtes !

Bref, vous l’aurez compris, j’ai plutôt été séduite par les Trabuco Pro ! Reste à confirmer leur solidité dans le temps, et à essayer de les emmener sur de plus longues distances, car elles n’ont pour l’instant que (ou déjà ?)  4 sorties et 60 kilomètres au compteur, alors évidemment elles sont encore nickel, affaire à suivre !

Les Fuji Trabuco Pro sont disponibles chez Irun à 140€ – modèle femme ici, et modèle homme par là 😉 

 Crédits photo : Albin

asics-chalet-utmb-day3-run-test-c2a9albindurand40_albin_-4932.jpgasics-chalet-utmb-day3-run-test-c2a9albindurand40_albin_-8884.jpg

 

Une réflexion sur “Test : Les Asics Fuji Trabuco Pro

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s