Test HOka cavu

Test : Les Hoka One One Cavu

La première fois que j’ai vu des Hoka, j’ai un peu rigolé face à ces étranges chaussures à la semelle tout droit sortie d’un clip des Spice Girls. Et puis avec le temps les modèles ont un peu évolué, j’ai eu beaucoup d’échos positifs sur la marque, et je les ai vues aux pieds de pas mal de monde, que ce soit sur route ou sur les sentiers (c’était même la marque la plus portée par les coureurs de l’UTMB en 2018!!!).

Du coup, j’ai décidé de me pencher un peu plus la question et accepté de tester le modèle Cavu, une paire pour la course sur route. 

Hoka Cavu

Drop faible et poids plume

On va commencer par deux critères que je regarde de plus en plus lors du choix de mes chaussures: le drop et le poids.

Pour ceux qui ne le savent pas (vous avez le droit!), le drop d’une chaussure est l’écart de hauteur qu’il y a entre l’avant de la chaussure et le talon: plus le drop est élevé, plus le talon sera surélevé par rapport à l’avant du pied.

Même si j’ai à la base tendance à m’adapter à un peu tous les modèles de chaussures sans trop de difficultés, depuis quelques temps je me rends compte que je préfère les drops relativement faibles, de 5mm ou moins, et j’ai même envie de tenter du drop 0 prochainement (mais on en reparlera une autre fois 😉 ). 

De ce côté là, j’ai été agréablement surprise par la Cavu, qui malgré l’épaisseur de sa semelle possède un drop de seulement 4mm, tout comme la plupart des modèles Hoka qui sont entre 4 et 6mm d’ailleurs.

Concernant le poids, là aussi c’est une bonne surprise: la Hoka Cavu pèse moins de 200 grammes la chaussure en pointure 39, là ou la plupart des modèles route sont autour des 250 voir 300 grammes!

Stabilité du pied

Quand on la regarde de plus près, la semelle de la Cavu semble effectivement un peu plus épaisse que les modèles d’autres marques, mais pas tant que ça! Lors de la première utilisation, on peut se sentir un peu déstabilisé par le mix entre une semelle « relativement épaisse » et le drop de 4mm, mais finalement on s’y fait rapidement et c’est même plutôt agréable.

Du coup on pourrait penser que la hauteur de la chaussure rend le pied moins stable et qu’on risque plus facilement de se tordre la cheville, mais finalement la semelle remonte légèrement sur les côtés du pied à l’arrière, venant stabiliser le pied comme il faut!

Amorti Profly

La Cavu est dotée d’un amorti Profly™ intelligent, une technologie propre à Hoka qui promet une bonne souplesse au talon pour absorber les chocs et plus de fermeté à l’avant-pied pour la propulsion et le retour d’énergie.

Dans les faits c’est vrai: la foulée est dynamique et on se sent « propulsé », c’est le genre de chaussures avec lesquelles on a envie d’appuyer sur l’accélérateur. Du coup après les avoir testé en endurance fondamentale je les ai aussi utilisées sur plusieurs sorties type Fartlek et accélération progressive et elles ont très bien fait leur job: un bon maintien, une foulée légère et une sensation de propulsion vers l’avant. Je n’ai pas eu l’occasion de faire une séance sur piste avec, mais je pense essayer prochainement!

Pour finir, côté look on est loin des premiers modèles de la marque qui pouvaient ne pas faire l’unanimité : comme expliqué plus haut la semelle n’est pas aussi épaisse que sur d’autres modèles, et la Cavu est finalement plutôt discrète et très mignonne! J’ai choisi le modèle violet (enfin pardon, « Blue Ribbon / Marlin »), mais elles existent en 5 coloris pour les femmes, 3 pour les hommes, et même un nouveau modèle noir réfléchissant « fly at night », pour ceux qui auraient envie de voler la nuit (ouais je suis bilingue, ne me remerciez pas pour cette traduction incroyable).

En bref, j’ai été très agréablement surprise par les Hoka Cavu, une paire étonamment légère et dynamique, aussi agréable à porter pour un footing que pour une séance d’allure, et qui reflète bien le nouveau slogan de la marque: #Timetofly !

Les Hoka Cavu coûtent 120€ et sont disponibles directement sur le site d’Hoka One One, chez Irun (88€ en ce moment!), et un peu partout ailleurs en fait!

Ps: Cet article est sponsorisé, mais reflète mon avis et n’a en aucun cas été influencé 😉

Hoka Cavu

Hoka Cavu Time to fly

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s