Trail dans Les Volcans d’Auvergne

Parce que j’ai le genre de copines qui t’appellent en te disant « ça te dirait de partir courir 110km en 4 jours dans les volcans d’Auvergne? », et parce que je suis bien sur la première à répondre oui à ce type de propositions, je me suis retrouvée lundi matin à prendre la route avec Laura (alias Foutrak) direction Volvic.

C’est Chamina Voyages, une agence de tourisme sportif qui nous a proposé de vivre cette expérience, et dans cet article je vous en dis un peu plus notre séjour et son organisation!

CHAMINA VOYAGES

Pour commencer par le commencement, Chamina est une agence de voyages sportifs, qui propose depuis plus de 30 ans des séjours de randonnée à travers la France et l’Europe, mais pas que! Voyages trail, trek, vélo, et j’en passe, accompagnés par un guide ou en solo, à peu près toutes les combinaisons sont possibles!

De notre côté, on a opté pour un séjour Trail en itinérance et en liberté (= sans guide).

Organisation

Chamina nous a proposé de découvrir le séjour « Trail sur les Volcans d’Auvergne » (à retrouver ici). Initialement, il s’agissait d’un voyage de 3 étapes Trail, mais il faut savoir que tous les séjours sont adaptables sur mesure, et on a décidé de demander à étaler le parcours sur 4 jours, tout simplement parce que par rapport à notre niveau sportif et nos objectifs à venir, on préférait répartir l’effort un peu plus et pouvoir profiter pleinement de notre aventure.

Une fois la formule et les dates choisies, et l’éventuelle demande de personnalisation faite, il n’y a plus qu’à décider comment se rendre au point de départ, préparer sa valise… et c’est tout! Des réservations d’hôtel/gîte aux transports des bagages, tout est prévu, on a vraiment à se soucier de rien.

Une semaine avant le départ, on a reçu à la maison un dossier très détaillé, qui contenait principalement: Un brief global sur le séjour et chaque étape / les coordonnées de chacun des endroits ou l’on allait dormir / un roadbook avec un descriptif très complet de chacune des étapes et quelques explications sur les principaux points d’intérêt / des cartes IGN de la région / et un rappel des affaires essentielles à emporter. On a également reçu par email les traçés GPX des 4 étapes, pour pouvoir les télécharger dans nos téléphones ou dans nos montres. Bref, tout est extrêmement bien détaillé et bien pensé, et que l’on soit de la vieille école en mode carte IGN, ou que l’on préfère se laisser guider par le GPS de sa montre, tout le monde s’y retrouve!

Jour 0 – Arrivée à Volvic

Le premier jour est simplement celui de l’arrivée au point de départ, pour pouvoir être d’attaque et démarrer dès le lendemain matin. Après 2 heures de route depuis Lyon avec Laura, on a donc pu commencer à étudier de plus près le parcours qui nous attendait le lendemain, puis s’acclimater à la région en buvant un grand verre de Volvic et en découvrant le pâté-patate, une incontournable spécialité de la région à base de patates et de fromage (les deux fils conducteurs de notre séjour). On prévoyait de se coucher tôt, mais Cécile Bertin nous a rendu une petite visite, et à trop discuter et rêver de toutes ses aventures assez incroyables, on a fini par aller dormir à 23h30 passées, de grandes délinquantes je vous dit.

C’est mardi matin que la vraie aventure a commencé. Après avoir petit-déjeuné (inclus dans le séjour), on a laissé nos affaires à l’accueil de l’hôtel pour qu’elles soient transférées par taxi jusqu’à Laschamps, tandis qu’on se lançait sur notre première étape avec seulement nos ravitaillements du jour à transporter.

N’ayant pas la même allure ni la même façon d’aborder la semaine avec Laura, on a décidé de chacune faire les étapes à notre rythme. Mais pour quand même pouvoir partager des moments ensemble, elle partait chaque jour 20 minutes à 1 heure avant, dans l’idée que je finisse par la rattraper sur le chemin.

Etape 1 – Volvic / Laschamps – 32,8km – 1500D+ 

Avec ses 32km c’était l’étape la plus longue, mais pas forcément la plus difficile: malgré le joli D+, toutes les montées pouvaient se faire en courant (on ne dira à personne que j’ai marché dans les escaliers menant au Puy de Dôme), et le terrain n’était pas du tout technique, avec énormément de larges pistes en sous-bois. L’étape parfaite pour démarrer en confiance!

On retiendra: Les Puys de la Nugère, Jumes, Coquille, Chopine, sont très beaux, par contre… Il faudra qu’on m’explique pourquoi tout le monde parle autant du Puy de Dôme! Avec sa magnifique antenne et son temple de Mercure, j’avoue qu’on a pas eu le gros gros coup de coeur…

Etape 2 – Laschamps / Servière – 26km – 770 D+ 

Ça aurait pu être la journée catastrophe: 5 minutes avant de partir je me rends compte que ma montre n’a plus de batterie, j’ai donc du attendre 30 minutes de plus pour la charger suffisamment pour l’étape. Et au moment de VRAIMENT partir, Laura qui a déjà une heure d’avance sur moi m’annonce qu’elle est tombée et s’est fait très mal au genou, mais que de gentils randonneurs sont venus à sa rescousse. Au final, je ne sais pas laquelle de nous deux s’est trompée mais on ne s’est jamais retrouvées en chemin!

Bref, après un départ rapide (3km de légère montée et 2km de descente sur une piste en sous bois), je suis calmée net par l’ascension du Puy de Lassolas, et ça pique un peu mais la vue en vaut la peine! Rebelote pour grimper le Puy de la Vache, avant d’emprunter un sentier plus roulant vers le Puy de l’enfer et le lac de Servière.

On retiendra: La soirée au Café Gîte du Lac de Servière, avec nos nouveaux amis randonneurs (moyenne d’âge 65 ans). Une vraie ambiance de refuge, un bon repas et un accueil chaleureux, j’ai adoré cette soirée déconnectée et un peu hors du temps!

img_3848.jpg

Etape 3 – Servière / Mont-Dore – 21,5km – 790D+

Avec déjà deux journées et presque 60km dans les jambes, le début de cette étape est difficile pour moi, mais j’oublie vite les difficultés arrivée en haut du Puy de l’Aiguiller (enfin, je crois qu’il s’appelait comme ça), seule au monde avec une superbe vue! Je commence à vraiment me sentir mieux un peu après le Lac de Guery, quand je retrouve Laura pour partager quelques kilomètres beaucoup plus techniques que ce qu’on avait pu faire jusque là, mais encore et toujours entourées de superbes vues!

On retiendra: les superbes paysages de Puy Gros, et l’itinéraire un peu plus technique mais vraiment agréable avec la vue au loin sur le Puy de Sancy!

157313fe-c5d5-40c8-b9fb-38c643764785.jpg

Etape 4 – Mont-Dore / Besse – 28km – 1100D+

Je m’attendais à ce que cette dernière journée soit difficile et finalement… J’étais en pleine forme et j’ai adoré! Le plus gros du dénivelé de l’étape est concentré sur les 8 premiers kilomètres, avec une belle ascension vers le Puy de Sancy, mais une fois sur les crêtes, la vue est juste époustouflante! Après m’être trimballé mon Kway/coupe vent Scott dans le sac toute la semaine « au cas où » il est enfin utile, avec des températures à 7 degré et un vent qui souffle très fort. Le reste de l’étape est un peu moins joli, mais quasi tout en descente, et j’ai adoré pouvoir accélérer et me sentir pleine d’energie avec déjà plus de 100km dans les jambes en trois jours!

On retiendra: LE PUY DE SANCY. Vraiment un énorme coup de coeur, j’y retournerai pour prolonger l’exploration des crêtes!

puy de sancy trail

Retour à la case départ Depuis Besse, j’attends Laura à la terrasse d’un café ou on improvise un pique nique avec option glace artisanale, avant de retrouver notre taxi pour un transfert vers Volvic, le point de départ de notre périple. Normalement le voyage se termine à la fin de cette dernière journée, mais on a décidé de jouer les prolongations jusqu’au lendemain matin pour éviter de conduire 2h jusqu’à Lyon en étant trop fatiguées, et ne pas prendre le risque que je rate le dernier train pour Marseille.

MON BILAN

Je me contenterai bien de vous dire J’AI ADORÉ, mais ce serait sûrement un peu light comme conclusion!

D’un point de vue sportif, ça a vraiment été une belle semaine d’entraînement pour moi, avec un gros « bloc » de volume: 108km et plus de 4000D+ en 4 jours! au delà du nombre de kilomètres, ça m’a permis d’apprendre à gérer mon effort, mon hydratation, mes ravitaillements, et mon mental quand la fatigue pointait le bout de son nez. Une belle préparation pour les défis de cet été!

D’un point de vue plus global, c’est la première fois que je venais en Auvergne et j’ai vraiment beaucoup aimé la région, ça m’a donné envie de revenir et certains d’entre vous m’ont déjà soufflé des noms de courses pour l’année prochaine ;).

Quand à mon avis sur l’organisation du séjour par Chamina, c’est un sans faute! Je vous recommande vraiment ce séjour les yeux fermés, de l’itinéraire prévu aux lieux choisis pour dormir en passant par la gestion des bagages et la documentation fournie, tout était vraiment parfait.

Bref, place à un peu de repos, avant d’aller du côté des Alpes dimanche prochain pour la « version courte » de l’Ultra Champsaur, sûrement le dernier gros entraînement avant la 6000D !

Et si vous avez d’autres questions concernant le séjour n’hésitez pas, j’y répondrai en commentaire!

9ddbaf89-e11e-4795-a1aa-3d414910b8de

14 réflexions sur “Trail dans Les Volcans d’Auvergne

  1. LE GUILCHER Céline dit :

    Salut, CR très intéressant à lire tout comme l ont été les story!! Peux tu éventuellement m indiquer ce que tu prennais en ravitos et en quelle quantité? Bonne semaine et bonne course dimanche prochain😉

    Aimé par 1 personne

    • lilyrunning dit :

      Ah j’avais oublié cette question! En ravito j’avais deux flasques de 500ml , dont une avec une boisson isotonique meltonic. Ensuite je variais entre gel a base de miel , et petites barres meltonic. Quantités : pas assez (l’équivalent d’un gel et une à deux petites barres par sortie environ), l’un des bilans de cette semaine est que je dois me forcer à manger plus! Ah et le premier jour j’avais aussi une compote patate douce / châtaigne maison mais pour des raisons de conservation je n’ai pas pu en prendre pour tous les jours.

      J'aime

  2. letabli2pauline dit :

    Un super compte rendu! J’ai beaucoup aimer suivre ton séjour sur insta des paysages et photos magnifique! Je rêve d’un jour pouvoir faire un si beau séjour, mon niveau en trail est encore petit mais tu m’a donner envie de travailler les D+ et les Km.
    Au plaisir de te lire
    Pauline

    Aimé par 1 personne

  3. Valoubrn dit :

    Bonjour,
    J’ai suivi via IG votre périple avec Foutrak et ça nous a donné envie de tenter l’aventure avec deux autres copines.
    J’ai deux questions:
    Combien de délai faut-il à Chaminas voyage pour organiser ce périple?
    Au niveau du matériel, avez-vous doublé certaines choses(chaussures…)?
    Ça a été un vrai plaisir de te lire et de suivre votre aventure.
    Merci pour ces belles images.

    Aimé par 1 personne

    • lilyrunning dit :

      Salut,
      Je ne sais pas pour le délai mais je pense que ça peut être très rapide surtout si vous partez sur une formule déjà existante (vous pouvez toujours demander la formule Foufou et Lily haha).
      Niveau matériel comme tu as droit à un gros sac d’environ 10kg qui est transporté par taxi chaque jour c’est largement possible de doubler une partie du matériel oui! J’avais deux paires de chaussures pour pouvoir alterner et un short / t-shirt / brassière différents pour chaque jour .
      Bonnes futures vacances sportives 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s