Run and Read: Lectures sportives #5

Au bout du cinquième je crois que vous connaissez le principe:  un article, trois livres, et mon avis.

Et aujourd’hui on va parler de Marathons dans le monde entier, d’Ultra running, et de nutrition sportive, rien que ça!

Finding Ultra

IMG_2636

Finding Ultra (en français l‘Ultra Marathon pour la vie) est un livre autobiographique écrit par Rich Roll, un triathlète américain spécialisé dans les distances « Ultra », qui revient de loin, très très loin: en quelques années seulement il est passé du cliché américain du type qui pèse 30kg de trop et ne peut pas monter un étage sans être essouflé, à l’un des triathlètes les plus endurants au monde.

Oui, le gars a un soir une illumination et BIM, il devient un Vegan acharné et un fou de sport du jour au lendemain. Enfin non, pas tout à fait, et c’est bien pour ça que le livre est là: il nous explique comment et pourquoi il en est arrivé à ce stade de laisser-aller dans sa vie, et comment elle a soudain été transformée.

Je vais être honnête, j’ai mis du temps à accrocher: plus de la moitié du livre est consacrée à sa vie AVANT le déclic, de l’enfant prodige de la natation, au jeune adulte qui se laisse aller aux joies de la fête et oublie totalement le sport (je reste évasive sur les détails pour éviter de trop en dire à ceux qui voudraient le lire). J’ai trouvé ça long, mais paradoxalement, toute cette partie du livre est nécessaire pour bien comprendre sa personnalité, son côté extrême dans tout ce qu’il entreprend, et comment il en arrive au point ou il en arrive.

La deuxième partie du livre explique sa transformation, aussi bien au niveau sportif qu’alimentaire, avant de raconter son plus gros défi réalisé avec un ami: EPIC5 , soit 5 distances IRONMAN en une semaine, sur 5 îles d’Hawaï . Oui, vous avez bien lu, et il l’a vraiment fait (quand je vous parle d’un des gars les plus endurants au monde je déconne pas!). A la fin, deux chapitres annexes parlent de son avis sur la nutrition, le véganisme, et il présente une journée typique dans son assiette.

Bref, mon avis sur le livre reste mitigé: je me suis un peu ennuyée au début, mais la deuxième partie est quand même plutôt cool, et la partie sur son alimentation très intéressante!

Le livre est disponible sur Amazon en anglais ou en français

Marathons du monde entier

IMG_2635

Début janvier j’ai reçu un adorable colis de la part de l’équipe du magasin SPODE à Lyon, pour m’encourager à continuer d’être aussi motivée en 2018, et à poursuivre mes rêves. Je crois qu’ils m’ont plutôt bien cernée en m’envoyant le livre Marathons du Monde Entier, dommage il manquait le billet d’avion international illimité qu’on aurait envie d’avoir dès qu’on lit ce genre de bouquin (comment ça j’abuse?).

Le titre du livre est trompeur, car en réalité il parle de Marathons mais aussi de Semi Marathons et autres courses mythiques dans le monde, mais ne se consacre pas uniquement à LA distance et ses 42,192km. J’ai envie de dire peu importe, car le contenu reste tout aussi sympa: pour chacune des trente courses présentées dans le livre, l’auteur Enrico Aiello (journaliste sportif) nous raconte son histoire et décrit son parcours, avec quelques points clé.

Ça reste relativement bref et pas très approfondi, mais comme il l’explique dans l’introduction du livre, c’est plus une invitation à voyager et rêver qu’un réel guide précis. Le genre de livre qu’on ne lit pas d’un coup, mais qu’on ouvre de temps en temps pour s’inspirer, s’évader, et pourquoi pas choisir une destination lointaine pour son prochain marathon 🙂 .

Livre disponible sur Amazon

No meat athlete

IMG_2634

On me pose souvent la question: non, je ne suis pas végétarienne ou végétalienne. Mais oui, ma consommation de viande et produits laitiers est très réduite, et j’ai la conviction qu’on peut être végétalien ET un athlète en pleine santé, beaucoup de grands sportifs le sont, y compris d’ailleurs Matt Frazier, l’auteur du livre No Meat Athlete.

Ce n’est pas un roman, ni un livre de propagande pour vous pousser à devenir Vegan, mais un guide qui explique de façon très simple le régime végétalien, et donne des conseils aux gens voulant sauter le pas de passer à une alimentation basée sur les plantes et les aliments non transformés, tout en leur apportant assez d’énergie et de nutriments pour couvrir leurs besoins de sportifs.

Le livre est articulé en deux parties: d’abord une partie théorique sur l’alimentation, avec à la fin une petite cinquantaine de recettes faciles, saines et énergétiques, puis une partie sur la course à pied, qui s’adresse plutôt aux débutants (et sur laquelle j’avoue ne pas m’être attardé).

J’ai bien aimé le côté simple et pédagogue du livre, où tout est question de progressivité et où on ne vous dit pas forcément d’arrêter la viande à tout prix, mais… j’ai par moment eu l’impression d’être prise pour une abrutie: l’auteur semble partir du principe que le lecteur n’y connaît absolument rien, en gros il s’adresse au Rich Roll d’avant THE déclic (cf. premier livre présenté plus haut, vous suivez ou bien quoi?). Du coup j’ai eu l’impression d’être traitée comme une américaine qui s’engouffre sa boîte de Donuts chaque matin (pardon pour le cliché), et même si certains passages étaient intéressants je n’ai pas appris grand chose, c’était surtout du bon sens voire limite de la condescendance par moments.

En revanche j’ai beaucoup aimé les recettes données en fin de première partie, si j’avais su j’aurais donc plutôt acheté directement « The No Meat Athlete Cookbook », tant pis!

Je ne suis peut-être donc pas tout à fait le bon public pour ce livre, mais je pense que ça reste intéressant pour des gens qui ont besoin/envie de reprendre à la base.

Livre disponible en français et en anglais

Voilà pour cette fois,  désolée si je n’ai pas été hyper convaincante pour vous pousser à lire ces livres mais… ça m’arrive aussi de ne pas être 100% convaincue :).

 

4 réflexions sur “Run and Read: Lectures sportives #5

    • lilyrunning dit :

      Si tu es déjà végétarienne ou vegan, ou si simplement comme moi tu as déjà certaines notions sur le sujet et que tu n’en est pas à imaginer qu’un produit est bon pour toi parce qu’il est étiqueté « light » et autres inepties, alors oui je te recommande de partir directement sur le livre de recettes 🙂 .

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s