Courir en vacances, mode d’emploi

Je reviens tout juste d’un joli voyage d’un mois pendant lequel j’ai visité pas moins de 14 destinations et couru 29 fois dans des lieux toujours différents, et une question est souvent revenue: « comment tu choisis tes parcours? ».

Je pourrais répondre « en secouant le doigt et en fonction de la direction du vent », mais ça ferait un article un peu court, et ce serait du mytho, alors voilà mes conseils pour courir quand vous êtes en vacances ou en déplacement pro dans un lieu inconnu 🙂 .

Visiter en courant avec Runnin’City


Peu avant de partir j’ai découvert une appli vraiment super appelée Runnincity, et que je vous recommande si vous allez dans une grande ville.

Le concept: Visiter la ville en courant, avec un parcours guidé qui vous fait passer près des monuments et endroits les plus connus, avec une explication audio à chaque fois.

L’application est gratuite. Une fois dessus il suffit de sélectionner votre ville, et vous aurez normalement le choix entre 3 parcours différents, souvent 5 – 10 – 15kms. Vous n’avez plus qu’à télécharger la carte de la ville, et lancer l’appli, qui vous guidera vers le point le plus proche sur la boucle du parcours. Ensuite il suffit de suivre les indications orales, tout simplement!

Bref, j’ai testé l’appli dans pas mal de villes (Amsterdam, Copenhague, Oslo, Prague, Vienne, Budapest, Venise), et j’ai vraiment bien aimé! C’est parfait si vous êtes en déplacement pro et que vous n’avez pas le temps de faire de vrai tourisme, ou en arrivant dans une ville en vacances pour vous familiariser avec les lieux, même si au final vous retournerez sûrement voir ces endroits en mode touriste!

Mes conseils

  • Pour profiter à fond et faire votre sortie dans de bonnes conditions allez-y tôt le matin: vous aurez les rues pour vous seul(e) pour pouvoir courir tranquillement, et vous n’aurez jamais vu les places les plus connues aussi désertes! Bref, la ville sera à vous. Dans certains cas c’est même une nécessité d’y aller tôt, comme par exemple à Venise, car le parcours emprunte quelques axes très touristiques, et passé 9h du matin impossible d’y courir sans être gêné(e).
  • Parfois les indications sont très claires, parfois vous devez tourner à droite puis gauche puis un peu à droite, faire un quart de tour dans le sens du vent, bref, on peut vite se tromper, du coup par moments le plus pratique sera de sortir votre téléphone pour regarder le tracé sur l’écran! Surtout si comme pour moi les concepts de droite et gauche deviennent de temps en temps soudain très abstraits.
  • Si votre accent dans la langue du pays où vous êtes est vraiment dégueulasse, faites du monsieur qui donne les indications votre nouvel ami: sa prononciation des noms des rues sera forcément pire que la votre.

Si vous allez à Brives la Gaillarde et qu’il n’y a bizarrement pas encore de parcours Runnincity , il y a bien sûr des tas d’autres options:

MapMyRun


Le parcours touristique c’est sympa, mais si vous restez plusieurs jours au même endroit vous allez surement avoir envie de faire autre chose. MapMyRun, qui est à la base une application de running assez classique rachetée par Under Armour, vous propose de suivre les tracés d’autres personnes qui ont couru près de là ou vous êtes, super pratique pour avoir une idée d’où vont courir les locaux!

Il suffit d’aller sur l’appli (gratuite elle aussi), puis de sélectionner « charger un parcours » et ensuite « à proximité ». Vous verrez tous les parcours empruntés par les utilisateurs de l’appli proches de vous, avec la distance et le dénivelé. Vous pouvez même utiliser un filtre de distance, pour éviter de vous retrouver avec des propositions de parcours de 3km alors que vous voulez faire une sortie longue, ou de 27km alors que vous n’avez jamais couru plus de 7,22km de votre vie.

Astuce: en mettant le filtre entre 20 et 22km, vous trouverez souvent le tracé du semi marathon de la ville où vous êtes, ce qui peut faire une sortie longue très sympa! Je l’ai fait à Amsterdam, en empruntant le parcours… à l’envers 🙂 .

Google is your best friend

C’est très bête, mais il suffit parfois d’une petite recherche Google! De préférence en anglais, vous aurez plus de résultats (« where to run in xxx »): vous tomberez souvent sur des forums, ou blogs de locaux, avec des conseils sur les endroits les plus agréables pour courir. Ça m’a par exemple permis de découvrir une piste pas loin de mon appartement à Varsovie, parfait pour mon fractionné, ou encore la fabuleuse île de Margaret Island à Budapest avec sa piste en tartan de 5km!

En guise de conclusion je vous conseillerai une dernière option…

Laissez vous porter! Si vous n’avez pas de smartphone (ça existe encore, ça??), que tout ce que j’ai décrit précédemment vous a fatigué ou que vous restez un moment au même endroit et que les options précédentes sont déjà explorées… vous pouvez tout simplement enfiler vos baskets, sortir, et aller où le vent vous portera!

Je crois qu’il y a quelques années, avant l’ère du Google-knows-everything , des applications à profusion et d’Instagram les gens faisaient ça, et c’était pas si mal…

IMG_5925

 

 

 

4 réflexions sur “Courir en vacances, mode d’emploi

  1. Matthieu dit :

    Je confirme pour Runnin’city, c’est vraiment pas mal, mais en mode détente touriste 🙂
    Parce que comme dit dans l’article, j’ai testé à Vienne, et quand il y a des changements de directions fréquents, parfois tu as déjà passé l’intersection qu’il t’a pas encore dit de tourner 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s