#31Dreams Carnet de Route: Budapest

Je repars tout juste de Budapest, des étoiles dans les yeux: j’ai eu un énorme coup de cœur pour la capitale hongroise!

Entre la beauté de son architecture, la richesse de son histoire, son ambiance chaleureuse et ses petits coins de nature, la ville a vraiment tout d’une capitale où il fait bon vivre. Comme d’habitude, j’ai bien joué mon rôle de touriste en visitant tous les incontournables de la ville et en marchant de nombreux kilomètres, mais comme d’habitude, je préfère m’arrêter ici sur deux coups de cœur :).

 

Se promener au bord du Danube au tomber du jour, et grimper en haut de la colline Gellért pour admirer les lumières de la ville

J’ai passé trois soirées à Budapest, et les trois ont commencé par une promenade le long du Danube et de ses jolis ponts. Le second soir, avec Delphine nous avons même opté pour une balade nocturne en haut du mont Gellért et son monument à la liberté. Ça grimpe, mais le détour sportif en vaut la peine!

P1000812P1000824IMG_5041

Budapest et ses marchés

J’avoue, j’ai une passion pour les petits et grand marchés locaux: croiser les habitants de la ville en train de faire leurs courses et imaginer leur quotidien pendant quelques instants, découvrir les produits locaux, se laisser tenter par un morceau de pain chaud d’un petit stand de boulangerie … bref, les petits marchés de quartier et les grandes halles sont pour moi des lieux de vie incontournables dans la vie d’une ville, et j’adore m’y promener!

A Budapest, j’ai beaucoup aimé le Grand Marché couvert de Központi Vásárcsarnok et son superbe bâtiment, où les marchands de fruits et légumes, charcutiers, bouchers, boulangers et petits traiteurs côtoient quelques stands un peu plus touristiques (j’avoue, je me suis d’ailleurs laissée tenter par un souvenir un peu kitsh…).

J’ai également beaucoup aimé Rákóczi tér, dans le même style. Et j’arrive à la conclusion que je dois absolument revenir pour faire un marché de Noël, et le marché fermier de Szimpla qui a lieu seulement le dimanche!

 

 

Courir à Budapest

Budapest a également été un énorme coup de cœur côté course à pied! Courir le long du Danube est un réel plaisir, en alternant entre Buda et Pest grâce aux nombreux ponts qui lient les deux côtés de la ville, mais j’ai surtout adoré l’île Marguerite et sa piste …

Le premier matin, j’ai fait une sortie avec du travail d’allure 10km, et j’avais pour ça le spot idéal: l’île Marguerite et sa piste en tartan de 5km qui fait tout le tour, avec vue sur le Danube! Vous en rêviez, Budapest l’a fait 🙂 : Le côté pratique d’une piste en tartan plate, dans un superbe cadre et sans la monotonie de tourner 15 fois en rond! J’ai vraiment adoré, et ma séance s’est très bien passée et me donne de bons espoirs pour mon prochain 10km, bref vous l’aurez compris, ce spot de running restera gravé dans ma mémoire de petite coureuse.

 

Le second matin, avec Delphine on a fait une balade sympa en EF, d’abord en passant devant quelques monuments, puis le long du Danube et de nouveau sur la fameuse île Marguerite.

 

Pour ma troisième sortie, je devais courir 3h et j’avais envie de faire un peu de dénivelé, alors j’ai improvisé un long parcours le long du Danube, puis en mode grimpette pour atteindre  le haut de la colline Janos-Hegy avec un petit détour par le mont Gellért, avant de rentrer en passant par… je vous laisse deviner où 😉

En haut de la colline Janos-Hegy, Le Belvédère Elisabeth surplombe toute la ville et offre de jolis petits chemins pour courir, dont notamment une piste réservée aux coureurs dans une matière assez spéciale, proche du tartan mais plus souple… On dirait bien que Budapest est une ville très « running friendly » 🙂 . Par contre ça se mérite: la colline grimpe de 527 mètres!

Total du parcours: 36 kilomètres, la prépa Saintélyon avance bien…

budapest

Je ne sais pas exactement ce à quoi je m’attendais avec Budapest, je crois que je n’y avais même pas vraiment réfléchi, et la ville a su totalement me séduire!

J’ai très envie d’y revenir plus longuement, très certainement avec mon amoureux (même si la compagnie de Delphine était fort sympathique 😉 ), ou qui sait, peut-être pour courir son Marathon … mais en attendant, c’est sur une autre ville que mon choix s’est arrêté pour parcourir 42,195km en 2018, je vous en dis plus très vite :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s