#31 Dreams Carnet de Route: Oslo

Après Copenhague, cap encore plus au Nord vers Oslo, capitale de la Norvège! J’ai beaucoup aimé cette ville, aussi bien pour la visiter que pour y courir, et deux quartiers totalement différents l’un de l’autre se sont démarqués pour moi comme des coups de cœur: Grünerløkka et Bigdøy .

Grünerløkka, le quartier jeune d’Oslo

Au premier abord, j’ai trouvé Oslo moins vivante et « vibrante » que Copenhague. L’hypercentre m’a moins séduite, avec son architecture beaucoup plus froide et son côté plus moderne. Mais c’était sans compter sur Grünerløkka, LE quartier pour lequel j’ai eu un énorme coup de cœur : un coin jeune et très animé, des bâtiments mignons, du street art à tous les coins de rue, des cafés plus agréables les uns que les autres, des boutiques et concept stores originaux, et pour couronner le tout un Foodcourt, l’ensemble parsemé de verdure, bref, le combo gagnant.

Mini liste de choses à faire dans ce quartier (hormis déambuler dans les rues, tout simplement):

  • aller voir la rue Brenneriveien , la plus cool pour le street art

p1000378-2-e1508095318149.jpg

  • aller manger un morceau sur l’un des nombreux stands du foodcourt Mathallen

Mathallen foodcourt

  • prendre le temps de prendre son temps dans l’un des innombrables cafés, à vous de choisir au feeling! (mention spéciale pour le Kanelboller de Godt Brød et la déco trop mignonne de Retro Lykke)

kanelbollet godt brod

vegan burger oslo

  • Digérer en se promenant le long de la rivière Akerselva

img_3738

 

Bigdøy, la nature à deux pas du centre ville

Mon autre coup de cœur à Oslo, cette fois dans un registre beaucoup plus « nature »: Bigdøy c’est la péninsule au sud ouest de la ville où se trouvent de nombreux musées comme celui des bateaux viking ou de l’art folklorique, mais c’est surtout un magnifique coin de nature à seulement quelques kilomètres de l’hypercentre!

Bigdøy est accessible en bus depuis le centre ville, mais j’y ai été en marchant, et sans regrets: selon la partie du quartier, on voit soit des rues très résidentielles, qui donnent une bonne idée de « la vraie vie norvégienne » hors du centre ville, soit de grands champs de verdure qui laissent imaginer qu’on est au beau milieu de la campagne plutôt qu’en pleine capitale!

J’y ai été en fin d’après-midi, en espérant voir le coucher de soleil, et même si je suis arrivée un peu tard, le spectacle valait largement le détour. Que ce soit depuis Bigdøy Sjobad, ou dans le parc Huk à la pointe de la péninsule, vous aurez de superbes points de vue sur la mer et le Fjord d’Oslo! L’idéal, c’est même de se faire une petite randonnée (ou courir) d’un point à l’autre, le petit sentier qui longe la côte est superbe.

BIGDOY SUNSET

Courir à Oslo

A l’image de Bigdøy, la ville d’Oslo est de maniète générale très verte, la nature est partout! Moi qui n’aime habituellement pas trop les parcs pour courir (je vous l’ai déjà dit? oui, ok, je vous l’ai déjà dit), à Oslo j’ai trouvé ça très agréable! Selon l’endroit, on se croirait plus au milieu de la nature qu’en pleine capitale, et c’est là que réside selon moi toute la magie de cette ville.

J’ai eu l’occasion de courir trois fois à Oslo: le samedi en mode run touristique avec l’appli Runnincity (sympa, mais dans le brouillard quasi total ce matin là! Je parle de la ville, pas de moi 😉 ) , le dimanche pour une sortie Trail au Nord de la ville du côté du lac Sognsvann et de la forêt de Nordmarka, et le lundi pour récupérer tranquillement à Bigdøy en longeant la côte.

Ma sortie du dimanche était très longue (34km, prépa Saintélyon bonjour!), mais surtout très agréable! Après être remontée en courant au Nord de la ville, j’ai pu courir le long du lac puis m’enfoncer sur les chemins de Nordmarka, très bien balisés, qui m’ont permis de faire une jolie boucle plutôt qu’un aller-retour (j’ai juste sous-évalué la distance, mais sans regrets!).

oslo trail

Pas de panique, si vous n’êtes pas aussi timbré(e) que moi, vous pouvez aussi prendre le métro 1 ou 3 jusqu’au terminus , et de là courir (ou randonner) autour du lac Sognsvann qui ne fait que 4km, avec la possibilité de prolonger vers l’un des innombrables chemins autour!

A noter: je suis arrivée vers 8 heures du matin un dimanche et c’était très tranquille, mais à 10 heures du matin les promeneurs et familles commençaient à affluer, plus vous êtes matinaux plus vous serez tranquilles 😉 (mais je conçois que certains n’aient pas que ça à faire de leur dimanche matin, je suis définitivement bizarre je crois).

img_3854.jpg

En bref, j’ai beaucoup aimé Oslo pour son côté nature et ses superbes paysages, et ça m’a donné envie d’aller découvrir les coins encore plus sauvages du pays! Mais pour le moment, direction Varsovie 🙂 .

Une réflexion sur “#31 Dreams Carnet de Route: Oslo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s