Le Grand Triathlon

Il y a quelques mois j’ai rencontré Lilian, qui m’a parlé de son projet de « Grand Triathlon ». Cette course inconnue au bataillon a tout de suite attiré mon attention, et pour cause: elle n’existe pas. Le Grand Triathlon, c’est un défi personnel que s’est lancé Lilian: traverser la France en 1200km de vélo, 245km de trail et 22km de nage.

Le genre d’expérience et d’histoire qui mérite d’être partagée, alors aujourd’hui je vous propose une petite « interview » de Lilian, avec qui j’ai été courir ce matin dans les collines aixoises, à 6 jours de son départ.

lgt

Salut Lilian, on va commencer par une question très simple: c’est QUOI ce projet de GRAND TRIATHLON?

Le Grand Triathlon c’est mon plus gros projet d’aventure de l’année 2017. Ce n’est pas une course organisée, mais bien un challenge personnel. Ce projet consiste en la traversée de la France par sa plus grande diagonale terrestre, dans un format « Ironman ». Je vais m’élancer le 9 mai de Porspoder (29) avec pour objectif de rejoindre Menton le plus rapidement possible et en restant le plus proche de la diagonale théorique. Je vais parcourir, dans l’ordre : 1200km de vélo, 245km de trail et 22km de nage en mer. C’est l’équivalent de 6 Ironman.

Je sais que tu as déjà passé un an sur les routes à vélo avec ta petite famille. Qu’est-ce qui te pousse à relever des challenges un peu hors normes comme ça?

J’en ai besoin 🙂 ! J’adore sortir de ma zone de confort, créer et réaliser des défis originaux dont les ingrédients principaux sont l’exploration, l’aventure et la sueur.

En 2014 je lance le site www.oneyearofadventures.com pour mettre en image mes aventures et inciter chacun à passer de l’inspiration à l’action, en montrant que l’aventure est accessible à tous.

Tu es plutôt course à pied, vélo ou natation? Un point faible?

Aucun des trois 😃 J’ai toujours été tourné vers l’outdoor au sens large : escalade, alpinisme, ski, canyoning, kayak, surf. Je me suis mis au trail en 2013, au départ pour préparer la saison de ski à venir. Finalement j’ai appris à apprécier cette discipline et cours maintenant deux fois par semaine environ.

En 2016 j’ai passé un an sur les routes à vélo avec ma famille. 7000km et 50 000m de dénivelé plus tard (en tractant 100kg de matériel, carriole et enfants) je pense m’être bien entrainé !

Côté natation, j’ai appris à nager le crawl à 25 ans passés et suis toujours incapable de synchroniser mes mouvements de bras et de jambes… Mais par goût du challenge, j’ai déjà franchi la ligne d’arrivée du défi monte-cristo (épreuve de 5km de nage en mer). C’est donc probablement mon point faible.

Quelle préparation as-tu suivi pour préparer ton grand triathlon? Je sais que tu as une famille et un travail prenant, pas trop dur de tout concilier?

Depuis mon retour de voyage à vélo, je m’entraine environ 8h par semaine. Généralement le planning est le suivant :

– Lundi et mardi matin de 6h à 7h : 10-12km 200mD+ de trail.

– Mercredi matin de 7h30 à 9h00 : 2-3km de nage en piscine.

– Jeudi repos

– Vendredi après midi : Aquabike, c’est à dire boucle de vélo de 60 à 90km 1000mD+ avec un arrêt à la piscine pour 2 à 3km de nage en piscine.

En toute honnêteté je n’ai aucune idée de savoir si cela est suffisant ou pas. À mesure que la date du départ approche, je veille surtout à ne pas me blesser.

Je sais aussi qu’une grosse part du succès de cette aventure est dans la tête ! Je pratique régulièrement la visualisation pour me préparer mentalement. C’est une technique que j’avais testée en 2014, pour me préparer à relier Paris à Londres en vélo et en 24h alors que je n’avais pu tester le « vélo de route » que 2 fois auparavant.

Tout ceci rentre un peu au chausse-pied dans mon agenda, mais finalement cette activité me rend professionnellement plus performant.

Comment comptes-tu t’organiser pour la logistique: Prévois-tu des vêtements de rechange, un peu d’équipement pour dormir confortablement, ravitaillements solides et liquides?

Je vais progresser en autonomie. Étant en France je pourrai très facilement acheter à manger tous les jours et trouver de l’eau. Pour la nuit je prévois de bivouaquer. J’emporte avec moi un duvet, un tapis de sol et une petite tente (pour la section vélo uniquement).

Côté vêtement, j’emporte simplement un change de ma première couche technique pour la nuit.

A la fin de la section vélo et course à pied, ma femme me rejoindra pour récupérer le matériel dont je n’ai plus besoin et m’apporter ce qu’il me manque.

En parlant de ravitaillement, as-tu eu un régime alimentaire spécifique pendant ta prépa, et est-ce que tu prévois de t’alimenter d’une façon particulière pendant ton aventure?

Aucun régime alimentaire spécifique pendant la préparation. Je suis quasi-végétarien depuis des années, cuisine et apprécie de prendre de bons repas en famille ou entre amis.

Laird Hamilton (un des meilleurs surfeurs au monde) expliquait dans une interview, que d’un point de vue de l’alimentation, il considère son corps comme un camion plutôt qu’une Ferrari. Même avec un mauvais diesel et un peu d’eau dans le moteur, le camion tousse, mais avance. A l’inverse, la moindre impureté dans le réservoir d’une Ferrari met la machine hors jeux. J’ai beaucoup aimé cette image et elle correspond bien à mon approche du sujet 😃

Une fois lancé dans l’aventure, ma principale préoccupation sera d’assurer un apport calorique suffisant (environ 6000-7000kcal). Je prévois de manger très souvent, mais en petites quantités pour éviter de me sentir trop « lourd », avec quelque chose de plus conséquent en fin de journée.

Est-ce que des gens vont t’accompagner pendant ton périple, sur des morceaux d’étape?

Je l’espère ! Si je me lance seul dans cette aventure, j’invite tous ceux qui le souhaitent à venir me rejoindre sur le parcours pour faire un bout du chemin avec moi !

J’aurai avec moi un tracker GPS qui publiera sur ma page facebook (https://www.facebook.com/Oneyearofadventures/) ma position, j’offre une bière à celui ou celle qui me rattrape ! 😃

Tu as déjà prévu tous les itinéraires que tu vas emprunter, ou est-ce qu’il y aura de l’improvisation ? Tu sais déjà à quoi t’attendre niveau dénivelé et terrain ?

J’ai une idée assez précise du parcours même si je sais qu’il risque de changer un peu. Ma ligne directrice c’est la ligne droite qui relie Porspoder à Menton et je me fixe une marge de 15km de part et d’autre de cette diagonale. Côté dénivelé, je m’attends à 15 000m pour la section vélo (environ 1200km) et presque la même chose pour la partie trail (environ 245km)

As-tu un partenaire financier ou des équipementiers qui te sponsorisent dans cette aventure?

J’ai le plaisir d’être accompagné par Mako Sport, qui m’a permis d’obtenir une combinaison de triathlon, indispensable pour parcourir les 22 derniers kilomètres de cette expédition.

Est-ce que tu as prévu de vivre ton expérience pleinement dans ton coin, ou est-ce que tu vas la documenter et éventuellement la partager en direct sur les réseaux sociaux?

Mon aventure peut être suivie sur Facebook ,  Instagram, et sur le site www.oneyearofadventures.com

Au niveau mental, as-tu des petits doutes ou tu envisages ta course en toute sérénité?

L’inconnu est ce qui m’attire dans ce projet. C’est donc un mélange d’excitation et d’anxiété qui monte à mesure que la date du départ approche. Mais j’y vais avec grande détermination !

Quelque chose à ajouter? 😃

Ma devise : Assez d’inspiration, place à l’action !

Image uploaded from iOS (2).jpg

Lilian part lundi prochain, n’hésitez pas à suivre son parcours sur Facebook ,  Instagram, ou www.oneyearofadventures.com !

Une réflexion sur “Le Grand Triathlon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s