Les Semi-Marathons: « Je t’aime, moi non plus . »

Les Semi-Marathons et moi, c’est une histoire assez particulière. Je ne sais pas si j’adore cette distance, ou si je la déteste.

Plus long qu’un 10km, deux fois moins qu’un Marathon, il faut savoir trouver un juste milieu entre vitesse et endurance, pas évident.

Petit retour sur mes 5 semi marathons officiels, avant de regarder vers le prochain …

Mon premier : Le Semi de Toulon

Septembre 2015

Flashback : 27 Septembre 2015, 05h du mat’. Je suis réveillée, je cogite. Demain j’aurais 25 ans, et je voulais courir un semi-Marathon avant cette date symbolique. 

Oui mais voilà, en juillet je me suis blessée, je n’ai pas pu courir en août, et même si j’ai repris depuis quelques semaines, je ne suis pas du tout préparée. Mais j’en ai envie. Et si j’allais faire ma sortie toute seule dans mon coin? J’ai peur d’abandonner en route. Et puis il y a aussi ce semi à Toulon ce matin, c’est à une heure d’ici… 

Voilà l’histoire de comment je me suis retrouvée sur la ligne de départ de mon premier Semi.

Pas un très joli parcours, deux boucles, du dénivelé, mais je m’en fichais. Je ne m’étais même pas renseignée sur la question, à vrai dire.

J’ai commis à peu près toutes les  erreurs possibles:

– Je suis partie vite, sûrement trop vite pour mon niveau de l’époque, et si peu de temps apres ma reprise.

– Je n’ai rien mangé de tout le parcours. Je n’avais jamais essayé de me ravitailler auparavant en courant, et je savais que je pouvais faire 17km sans manger sans soucis à l’entraînement, du coup je me suis dit que ce n’était pas nécessaire. #Teubé

– Je n’ai rien bu, pas une goutte d’eau, malgré la chaleur et les côtes. J’avais peur que ca me ralentisse, et puis je ne buvais pas non plus à l’entraînement alors je pensais ne pas en avoir besoin…

Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour me planter. J’ai bien géré la première boucle, mais j’ai commencé à ralentir dès le 12eme kilomètre, et les 3 derniers ont été très difficiles.

Des regrets ? Aucun! J’étais tellement heureuse au moment de passer la ligne d’arrivée, en 1h54. Finisher de mon premier semi, ça me semblait fou!

Si c’était à refaire …

J’aurais mangé et bu sur les ravitaillements. Mais à l’époque je ne connaissait vraiment rien de tout ça, et puis on apprend de ses erreurs!

img_4901

Mitja de Barcelona

Février 2016

Pour mon second semi, j’ai fait les choses différemment, planifié le parcours des semaines à l’avance… ou pas.

J’étais en pleine prépa Marathon, et j’étais censée courir un semi en semaine 5 ou 6, à la base ça devait être celui de Cannes.

Et puis va savoir pourquoi (bon en fait moi je sais pourquoi), le dimanche 7 Février, je m’inscris au semi de Barcelone. Comme une envie de m’évader, c’est l’occasion. Un billet de train, une resa Airbnb, et 6 jours plus tard je suis en Espagne.

Sur place je retrouve Renaud, un copain marseillais, et puis surtout je rencontre Fanny: le début d’une grande histoire avec une fille aux cheveux roses ❤ . 

Le jour J je suis impressionnée: d’habitude on est 1000 à 3000 sur les courses auxquelles je participe. Là, d’un coup, on est 15 000. Des SAS de départ, des meneurs d’allure, le grand jeu. Mais je ne suis pas stressée, je ne me suis fixée aucun objectif, même si je sais qu’à l’entraînement je suis déjà largement descendue sous les 1h45.

La course est géniale, il y a de l’ambiance, c’est plutôt plat. Au 10eme km j’ai même un relent d’énergie et j’accélère.

J’ai une pom’pote avec moi mais je l’ignore, je me sens bien, pas besoin, je bois vaguement aux ravitos car je ne sais pas boire au gobelet en courant, mais je me sens bien.

Et puis au km17 BIM, le coup de pompe. Je termine les derniers kms sans énergie, avec comme une impression de déjà vu. Je réalise que j’aurais dû manger ma compote, m’arrêter quelques secondes pour boire plus, mais c’est trop tard.

Je termine en 1h41, je suis très contente de ce chrono mais pas de moi, je sais qu’en gérant mieux j’aurais pu descendre sous les 1h40.

Si c’était à refaire …

Je mangerai cette pom’pote au 10eme km! Mais Barcelone reste quand même mon meilleur souvenir sur semi-Marathon (pour le moment)

barca

 

Semi de Nice

Avril 2016

C’était en Avril, quelques semaines seulement après le Marathon de Marseille.

Un semi sans objectif, juste pour le plaisir de prendre le départ d’une course, et passer un weekend chez ma copine Fanny. Je voulais quand même tenter un truc: faire un négative split, c’est à dire courir la seconde moitié plus vite que la première.

Epic Fail, la fatigue du Marathon s’est rappelée à moi et quand j’ai réalisé que je n’arriverais pas à faire mon négative split j’ai décidé de ralentir et me préserver, pour finir en 1h45 et quelques secondes, sans déception car j’étais encore en phase de récupération.

Si c’était à refaire …

Je me serais mieux reposée la semaine précédente, et je serais partie à un rythme un peu plus rapide. Mais pas de réel regret, ça semblera inconcevable pour certains mais c’était une course « juste comme ça », pour le plaisir.

img_9356

Crédits photo: Yoann Rochette

Semi de Pertuis

Mai 2016

La course la plus décevante de ma courte expérience.

Je visais un RP. Je ne m’étais pas préparée spécifiquement, mais comme en février j’avais fait un joli temps sans prepa et que je commençais à bien récupérer du marathon, j’ai cru que ça allait le faire. Les deux semaines précédentes, j’ai fait des sorties relativement rapides mais sans intérêt: de la vitesse mais pas de fractionné ou de travail d’une allure spécifique. Juste de quoi me fatiguer comme il fallait, sans progresser.

Départ à 17h un samedi, il faisait très chaud, et il y avait du vent.

Je suis partie bien trop vite (4’30 » de moyenne arrivée au 5eme kilomètre…) et puis d’un coup la chaleur m’a frappé, pour ensuite être accompagnée du vent … Pour la première fois, j’ai songé à abandonner une course. Mais on était perdus dans la campagne, loin du départ, et puis je ne pouvais pas me résoudre à faire ça, alors j’ai juste fini tant bien que mal.

J’ai terminé en 1h48, soit mon « pire » temps sur semi (je ne compte pas le premier), et … dans les 3 premières de ma catégorie. Super frustrant de se retrouver sur un podium (pour la première fois d’ailleurs) quand on est déçu de soi!

 

Si c’était à refaire …

Je ferais tout différemment, la liste est trop longue. Alors je compte bien prendre ma revanche en revenant sur ce semi-marathon en 2017, en espérant qu’ils l’organisent le matin pour la seconde édition d’un semi dont le parcours est au final très sympa!

img_9503

Semi Marathon des Vignobles

Le dernier en date. C’était début septembre, en semaine 6 de ma prepa Marathon.

Dans ma tête, je visais un chrono autour d’1h39. La course a démarré fort, en descente, très vite. Je me suis ensuite rapidement régulée, et jusqu’au 12eme kilomètre je faisais les choses plutôt bien, en maintenant la bonne allure et en buvant aux ravitaillements.

Au bout d’un peu plus d’une heure de course les choses se sont corsées: 10h du matin, il a commencé à faire très chaud, et moi j’ai commencé à perdre en vitesse.

Je me suis accrochée, pour finir en 1h41 , avec un RP d’une trentaine de secondes seulement par rapport à Barcelone, et une place de deuxième Sénior Féminine.

Un peu déçue mais pas trop: le vrai objectif était 4 semaines plus tard, et le futur a prouvé que j’avais raison de rester confiante 🙂

Si c’était à refaire … J’aurais été faire un semi dans le Nord pour éviter la chaleur? Plus sérieusement je ne sais pas, j’aurais peut-être essayé d’être plus forte mentalement, car au final j’en avais sûrement plus dans les jambes, météo défavorable ou pas.

 

En bref, ces 4 semi-marathons qui ont suivi le premier m’ont tous laissé une petite frustration. J’ai fait une dizaine d’autres courses sur des distances différentes, et bizarrement ce sont toujours les semi qui me font cet effet là.

Et pourtant, ça reste une distance que j’aime vraiment, et sur laquelle je veux m’améliorer, alors début 2017 je vais préparer le Semi de Paris comme il se doit, et j’espère contrer le mauvais sort pour ma première course dans la capitale !


 

7 réflexions sur “Les Semi-Marathons: « Je t’aime, moi non plus . »

  1. Daddy The Beat (@DaddyTheBeat) dit :

    Cool que tu aies trouvé ta distance. Après, à partir de cette distance, tout peut arriver. Perso, je n’aime pas le semi. Tu te mets dans le rouge comme pour un 10 mais ça dure longtemps. J’en ai fait un vraiment, histoire de passer, par principe sous les 1h30 et j’ai arrêté. Plus tard, on sait jamais. A la limite, l’amour vache serait pour le 100km mais je n’ai que deux participations sur la distance.

    Aimé par 1 personne

    • lilyrunning dit :

      Je sais pas vraiment si c’est ma distance, en fait je crois que j’aime plus les marathons 🙊 comme tu dis sur semi on se grille mais ça dure deux fois plus qu’un 10…

      J'aime

  2. Aurellien dit :

    je pense que tu seras déçu de ton semi parisien. Les temps d’accès au sas sont horribles depuis le durcissement de vigipirate. Ca nuira forcement a la qualité de ton échauffement et je pense que ca ne va te plaire de piétiner 30 min avant le départ ( j’espère toujours me tromper)
    Pour tes temps sur semi, je pense qu’ils ne sont pas la hauteur car pour le moment, aucun n’a vraiment été un de tes objectifs principaux. Tu dois pouvoir descendre autour des 1h35-36. perso comme dit plus haut, pas de plaisir particulier sur la distance. Je préfère la violence d’un dix ou le plaisir d’un 30 ou 42. après c’est une question de gout.

    Aimé par 1 personne

  3. Running-Addict dit :

    Hihi le semi j’adore ça… Enfin… Un peu comme Daddy, je la trouve aussi vraiment dure… Pousser fort et longtemps à la fois… Après en avoir couru un je ne veux plus en faire pendant quelques semaines… Mais au final… J’y retourne tous les ans comme objectif principal de début de saison 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s