Early bird: courir tôt le matin

Si vous me suivez sur Instagram je pense que vous le savez déjà: j’aime aller courir au saut du lit, très tôt, entre 5h50 et 6h30 du matin.

On me demande souvent comment je fais pour me motiver à partir courir si tôt le matin, si je mange avant, comment faire pour courir à jeun, etc., du coup voilà un petit article pour vous parler de courir le matin, que ce soit à jeun ou pas.

 

Pourquoi cette torture?

Personnellement, j’ai découvert les sorties tôt le matin en Juin dernier, tout simplement parce qu’à Marseille il fait vraiment chaud l’été en journée, du coup c’était la bonne solution pour pouvoir sortir courir et que ça reste agréable!

Je me suis vite rendue compte que j’aimais beaucoup cette option: pas besoin de se prendre la tête pour savoir si on finira le boulot assez tôt pour y aller le soir, paradoxalement ça me mettait en forme et de bonne humeur pour le reste de la journée (un fournisseur me soule au téléphone? On s’en fouuuuuut je peux rien y changer de toute façon. Tout va bien lalala); et puis surtout, courir tôt le matin dans une ville comme Marseille c’est un bonheur! Presque personne dans les rues, le Vieux Port et la Corniche pour soi tout seul, le bruit des vagues et le soleil qui se lève doucement… Ca fait cliché mais qu’est ce que c’est bien !!

Du coup une fois l’hiver arrivé j’ai continué, même si quand il fait plus froid j’alterne entre matin et soir.

sortie

Ma première sortie à jeun, le 05/06/2015, avec mes impressions…

En bref, les bonnes raisons d’aller courir tôt le matin:

  • Eviter la chaleur en été

  • Bien démarrer la journée avec une bonne dose d’endorphines, fortement recommandé si vos collègues de bureau sont un peu c*ns

  • Eviter le monde et les pots d’échappement si vous habitez dans une grande ville

  • Trouver un créneau malgrè tout si vous avez une vie de famille chargée et que c’est compliqué d’y aller le soir à l’heure du bain des gosses

  • Perdre du poids en courant à jeun (je sais que ça en intéresse certaines alors j’en reparle plus loin dans l’article)

  • Eviter les conflits avec votre moitié si elle trouve que vous y allez trop souvent: à cette heure là à priori il ou elle devrait dormir. Et s’il/elle n’est encore pas content, quittez-le et puis m*rde. (#seconddegré #VisMaVie)

  • Voir le soleil se lever, tout simplement 🙂

 

Comment se motiver ?

Honnêtement, je n’ai pas de solution miracle.

Le réveil sonne, je ne réfléchis pas, je me lève, j’enfile ma tenue que j’ai préparé la veille, je bois de l’eau, et puis j’y vais. Basta.

Si vous en avez vraiment envie, vous y arriverez. Pensez à ce qui vous motive profondément à le faire (chacun ses raisons, citées plus haut), et surtout pensez au bon petit dej’ qui vous attend au retour!

COURIR A JEUN OU PAS ?

J’en arrive à la deuxième partie de cet article et à la question controversée: faut-il courir à jeun ou pas?

J’ai envie de dire OUI, mais à certaines conditions!

Courir à jeun pour perdre du poids

Si vous cherchez à perdre quelques kilos, il semblerait que courir à jeun aide à la perte de poids, en puisant dans la masse graisseuse: Normalement, quand vous courrez, vous puisez d’abord dans vos stocks de glucides. Mais pendant la nuit, les organes utilisent ces stocks naturellement. Du coup si vous courrez à jeun, votre corps cherchera à compenser en allant puiser dans les réserves de gras directement.

Cette technique est aussi utile pour ceux qui préparent de longs efforts d’endurance comme un marathon, car de façon similaire au bout de plusieurs heures de course le corps viendra au bout de ses réserves de glucides et devra puiser son énergie ailleurs, du coup la séance à jeun simule un peu l’effort qu’on doit fournir après une longue distance déjà parcourue.

Je ne sais pas si mes explications sont claires mais bon, je vous rappelle que je suis une littéraire dans l’âme.


Du coup si vous êtes déjà à votre poids de forme attention!

Quand j’ai commencé les sorties à jeun j’ai perdu un peu de poids alors que j’étais dans une phase où j’avais besoin d’en prendre, la cata. J’ai vite rectifié le tir avec de gros petits déjeuner et mon corps s’est finalement habitué (du coup je suis revenue à des petits déjeuners plus normaux), mais c’est un détail à surveiller.


 

MON EXPERIENCE

Pour ma part, je ne cherche pas du tout à perdre de poids, mais je pars souvent à jeun, tout simplement parce que j’y vais tôt, dès le réveil, du coup je me vois mal cavaler avec un bol de céréales à peine englouti dans le ventre.

Il m’arrive d’avoir un petit creux au réveil, si c’est le cas je mange des raisins secs, quelques amandes et parfois une compote, ça passe tout seul. Idem quand je fais mon fractionné tôt le matin, j’essaie toujours de manger un petit quelque chose avant, et je fais un bon échauffement pour réveiller mes muscles avant d’attaquer la vitesse. Et bien sûr, je prends un vrai petit dej au retour!

Pour ma sortie longue en revanche, pas question de partir sans avoir mangé, du coup je me lève encore plus tôt, je déjeune, je me recouche une heure et je pars (… Oui, je suis capable de me lever à 5h un dimanche. Je vous avais prévenu que j’étais folle!)

img_5869

 

MES CONSEILS POUR VOS SORTIES

« Faites ce que je dis mais pas ce que je fais » … J’ai tendance à ne pas totalement appliquer les conseils qui vont suivre: c’est une question d’habitude, et ça me convient comme ça, mais je ne recommande à personne de faire exactement comme moi, à moins de bien se connaître bien sûr, donc voilà quelques conseils si vous voulez tenter les sorties à jeun!

Pour courir à jeun, il faut tout de même prendre quelques précautions: hydratez-vous avant de partir avec un grand verre d’eau, et si possible emportez de quoi boire et un encas sucré en cas de coup de fatigue ! (compote, barre de céréales, morceaux de sucre…)

Adaptez votre corps progressivement et voyez sa réaction: certains n’auront aucun mal à courir à jeun, mais ce n’est pas le cas de tous! Pour la première séance, prévoyez une séance de 20-30minutes, pas plus. Si votre corps s’habitue bien à cet effort, après quelques temps vous pourrez faire des séances de 45min à 1h, en n’oubliant jamais d’emporter quelque chose en cas d’hypoglycémie.

Concernant le rythme, ce n’est pas le moment de faire votre séance de fractionné (… oui je sais, en été je le fais). Votre organisme et vos muscles se réveillent à peine, il faut les ménager, une séance en endurance fondamentale conviendra donc très bien: courrez à un rythme confortable, où vous vous sentez en aisance respiratoire, et profitez du lever de soleil!

Si vous vous sentez faiblir ne prenez pas de risque: arrêtez-vous et consommez votre encas sucré, et faites demi-tour. Votre organisme ne sera pas forcément enclin à vous suivre dès la première tentative!

Quelques conseils de plus

– S’il fait encore nuit lorsque vous partez, prenez quelques précautions pour voir et être vu: c’est le moment de sortir votre tshirt le plus fluo, ou même une tenue avec des bandes réfléchissantes. Vous allez être sexy c’est moi qui vous le dit!

Et si votre parcours est mal éclairé, équipez-vous d’une lampe frontale, mais restez sur des chemins surs et non escarpés, une chute est vite arrivée !

Prenez un itinéraire que vous connaissez bien et où vous vous sentez en sécurité , ou dans l’idéal partez à deux (si votre moitié veut bien vous accompagner à cette heure-ci, c’est qu’il ou elle vous aime vraiment!!).

On me demande souvent si je n’ai pas peur de courir la nuit à Marseille, la réponse est NON: j’habite en centre-ville, je reste sur des grandes artères, c’est bien éclairé et à 6h il y a toujours des cantonniers en train de nettoyer les rues, des gens qui partent travailler tôt et quelques autres joggeurs courageux, donc je ne vois pas pourquoi j’aurais plus peur qu’à un autre moment! 

Il faut savoir s’écouter! Certains organismes s’adaptent très bien à la course à jeun, d’autres pas. Dans tous les cas, sachez être à l’écoute de votre corps, et ne faites pas l’intégralité de vos sorties dans ces conditions.

– Une fois la séance terminée place à la récompense: le petit déjeuner ! Hors de question de le sauter car si vous êtes parti aux aurores la matinée va être longue, et votre corps a besoin de recharger les batteries ! Même si vous cherchez à perdre du poids sauter ce repas serait une erreur, car d’une part vos muscles ont besoin d’être alimentés pour bien récupérer et se reconstruire, d’autre part vous risquez la fringale en milieu de matinée ou de vous venger sur le repas du midi.

Ce n’est pas non plus une excuse pour vider le frigo, vous venez de courir 45min, pas de faire un IronMan! L’idéal est de privilégier les protéines et les sucres lents, mais à l’occasion je ferai probablement un autre article sur les petits dej’ de champions après le sport 🙂

img_5426

Embarquez vos copines, si vous galérez vous galererez à deux 😀

BREF, j’adore courir le matin et j’espère que ces quelques conseils vous aideront à vous y mettre si vous en avez envie :).

3 réflexions sur “Early bird: courir tôt le matin

  1. Cyril dit :

    Hello !

    Moi même adepte du morning run sur la corniche de Marseille (maintenant sur Plan de Cuques et Allauch) depuis des années, ce sont de très bons conseils que tu donnes dans cet article.
    Pas toujours évident de trouver la motivation le matin surtout quand on est un couche-tard / bon fêtard, cela nécessite de changer quelques habitudes et ce n’est pas toujours simple.
    En ce qui me concerne je mange quand même un morceau de sucre avant de partir courir, au vu des 800/1600 kcal que l’on dépense selon la sortie ce n’est pas un sucre qui fait mal et ça évite l’hypoglycémie dès le départ. 😊

    J'aime

  2. Lo dit :

    Je suis moi aussi une adepte des sorties au saut du lit ! Comme un robot, j’enfile ma tenue dès que le réveil sonne, avale un thé, et roule ma poule… Les rues désertes, le silence, le soleil qui se lève, les animaux qui se baladent et les endorphines qui t’accompagnent ensuite toute la journée, quel bonheur ! 🙂
    Le fait de courir régulièrement a jeun m’a permis, je pense, d’éviter le fameux mur que je redoutais tant lors de mon premier marathon. Sans parler du mental que j’ai réussi à me forger grâce à ces sorties ultra matinales et solitaires…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s